En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Fédération de recherche en infectiologie de la région Centre-Val de Loire

Infectiologie région Centre

Signalisation Portage et Virulence Bactérienne (SPVB)

Responsable : Philippe Velge Adjoint : Isabelle Virlogeux-Payant

Enjeux socio-économiques

La sécurité sanitaire des aliments est une préoccupation majeure des pouvoirs publics. Les salmonelloses affectent les animaux et l’homme et certaines sont des zoonoses. L’homme peut s’infecter en consommant de l'eau ou des aliments contaminés : œufs, ovo-produits, viandes de volailles et de porc. Les gastroentérites dues à des salmonelles restent une des principales causes de maladies d'origine alimentaire dans le monde alors que les fièvres typhoïdes touchent principalement les pays en voie de développement. Afin de diminuer ces contaminations humaines, il est essentiel de contrôler la contamination des animaux. Toutefois, la maîtrise de la contamination des animaux est rendue difficile par la faible connaissance des mécanismes de colonisation chez les animaux de rente et en particulier ceux qui conduisent à un portage asymptomatique qui passe inaperçu mais qui peut aboutir à la contamination des aliments.

Comprendre les mécanismes responsables de la virulence et du portage de Salmonella est la thématique centrale de l'équipe SPVB (Signalisation, Portage et Virulence bactérienne). Elle nous conduit à étudier au sein d'un réseau européen différentes stratégies de lutte contre ces bactéries et de maîtrise du portage.

 

Activités de recherche

L’équipe caractérise les mécanismes d’entrée des salmonelles dans les cellules. Elle identifie les facteurs bactériens impliqués, les récepteurs cellulaires et la réponse cellulaire. Des travaux récents menés dans l'équipe et ailleurs montrent la pluralité des mécanismes en cause, contrairement à l’idée jusque-là admise d’un mécanisme unique. Nous avons ainsi montré que Salmonella est la seule bactérie décrite à ce jour capable d’entrer dans les cellules via les deux mécanismes d’entrée connus (Zipper et Trigger). Nous étudions également l’influence du mécanisme d’entrée sur la survie intracellulaire des bactéries et sur l’induction ou non d’une maladie.

Ces études permettent d’analyser l’influence des facteurs d’entrée sur

  • l’infection par Salmonella dans un modèle souris, ou le portage de cette bactérie chez la poule 
  • la transmission entre animaux 
  • la spécificité d’hôte

Questions à résoudre :

  • Comment Salmonella franchit-elle la barrière intestinale? Quelles sont les molécules qui empêchent l’hôte de se défendre ?
  • Comment Salmonella  régule-t-elle l’expression de ses facteurs de virulence ? Peut-on perturber cette régulation afin de diminuer leur virulence ?
  • Pourquoi une même salmonelle peut-elle induire plutôt des gastroentérites chez l’homme, une infection systémique chez la souris et un portage asymptomatique chez les volailles ? Quels sont les mécanismes mis en jeu et quelle est l’importance de l'invasion cellulaire lors de ces différentes maladies ?
  • Les différents mécanismes d'entrée influencent-ils la spécificité d'hôte des salmonelles et la maladie induite ?
  • Quels sont les récepteurs qui perçoivent la bactérie lors de son entrée dans la cellule hôte et quelle réponse est mise en jeu par cette dernière ?
  • Peut-on empêcher la contamination entre animaux? Quels sont les facteurs qui interviennent dans cette transmission?
  • Comment certaines lignées de poulets éliminent-elles les salmonelles alors que d’autres en sont incapables. Sur quels critères peut-on sélectionner des volailles résistantes aux salmonelles?