En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Fédération de recherche en infectiologie de la région Centre-Val de Loire

Infectiologie région Centre

Génome et Stratégies Parasitaires, UMR CNRS 6035 IRBI

Responsable : Jean-Michel Drezen

Activités de recherche

Les micro-guêpes parasites étudiées par l’équipe  se développent au stade larvaire dans le corps de chenilles hôtes. Le milieu intérieur de l’hôte apporte la nourriture du parasite mais constitue aussi un environnement hostile. En effet, les chenilles sont capables de monter une réponse immunitaire. Les micro-guêpes ont développé des outils, au cours de l’évolution, afin d’empêcher la formation de capsules immunitaires autour de leurs œufs. Ces outils vont de la production de protéines venimeuses injectées dans la chenille à l’utilisation de virus. Une véritable course aux armements se traduit par une grande dynamique des mécanismes de résistance de l’hôte et de virulence du parasite. L’équipe se consacre à la caractérisation des facteurs de virulence produits par les micro-guêpes (venimeux et viraux), à l’étude de leurs effets chez l’hôte et à l’évolution des facteurs de virulence. Elle s’intéresse à la caractérisation des virus symbiotes et des virus apparentés qui sont pathogènes (baculovirus).

Ces études peuvent conduire à l’identification de substances naturelles à effets insecticides. Par ailleurs les virus symbiotes sont des vecteurs de transfert de gènes sélectionnés au cours de l’évolution leur connaissance pourrait permettre d’améliorer les stratégies actuellement utilisées pour la thérapie génique.