En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Fédération de recherche en infectiologie de la région Centre-Val de Loire

Infectiologie région Centre

Laboratoire d'Ecologie et Biologie des Interactions (EBI) - Eq. EES - UMR CNRS 7267

Directeur d'unité : Jean-Marc BERJEAUD / Responsable de l'équipe : Richard CORDAUX

http://ebi.labo.univ-poitiers.fr/ees/

Thématique et axes de recherche

Les objectifs de recherche d’EBI sont d'analyser et de comprendre les interactions entre espèces hôtes, microorganismes et facteurs du milieu. L’ubiquité et la diversité de ces symbioses (au sens initial du terme « vivre ensemble »), ou « interactions durables », qu’elles soient conflictuelles ou mutualistes, confirment leur rôle essentiel dans l’évolution et l’adaptation des espèces, que l’on considère des échelles de temps micro ou macro-évolutives.

Ces interactions sont également fondamentales au fonctionnement et à la stabilité des écosystèmes car elles participent à l’adaptation des populations hôtes, notamment dans le contexte des changements climatiques.

Les activités de recherche de l’EBI s’inscrivent dans ce cadre en développant une approche intégrée des molécules à l’organisme jusqu’aux écosystèmes sur différents modèles plantes, arthropodes ou amibes.

Les thèmes de recherche de l’équipe Ecologie Evolution Symbiose (EES) sont :

  • l’étude des interactions entre des crustacés terrestres et les bactéries du genre Wolbachia. Ces bactéries sont considérées comme des parasites car elles induisent chez leurs hôtes des perturbations de la reproduction comme la féminisation des mâles génétiques chez les crustacés.
  • le travail sur une analyse intégrée des conséquences de ce phénomène aux niveaux fonctionnel, populationnel et évolutif.
  • la mesure in situ de l'impact de la communauté microbienne sur la biologie et la dynamique des populations des hôtes reconnus comme indicateurs biologiques des écosystèmes continentaux, agrosystèmes (isopodes terrestres) et systèmes aquatiques (écrevisses).